jeudi 8 novembre 2007

Action contre le recrutement et la guerre en Afghanistan à l'UQAC

"Mercredi le 7 novembre dernier à l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), une cinquantaine d’étudiants et d’opposants ont perturbé une conférence du lieutenant-colonel Jean Trudel portant sur la mission canadienne en Afghanistan. Les étudiants étaient sur place pour dénoncer le recrutement effectué par les forces armées canadiennes dans les institutions d’enseignements ainsi que pour contester la présence militaire du Canada en Afghanistan.

Les opposants tenaient à scander haut et fort le fait que leur institution universitaire n’est pas un lieu de recrutement pour l’armée canadienne. Au contraire, ils considèrent que leur université est un espace de développement du savoir et de l’esprit critique. Selon Éric Gagnon, étudiant et militant anti-guerre, « considérant que 65% des étudiants de l’UQAC sont bénéficiaires de l’aide financière aux études, l’armée canadienne y a vu là un terreau fertile d’enrôlement, compte tenu de la condition précaire des étudiants ».

Selon Geneviève Larouche, étudiante et intervenante communautaire, « l’augmentation importante du budget militaire canadien est scandaleuse considérant que les services publics souffrent d’un sous-financement chronique et qu’on constate une hausse de la pauvreté dans l’ensemble de la population ».

Enfin, Etienne David-Bellemare, militant étudiant, a tenu à mentionner que « 70% de la population du Québec est contre l’intervention en Afghanistan et cette guerre d’occupation est le fruit de l’alignement de la politique étrangère canadienne sur celle des États-Unis. Qu’on se le tienne pour dit, nous serons présents à chaque apparition des forces canadiennes au Saguenay Lac-St-Jean ». "

- tiré du blog Voix de Faits - http://voixdefaits.blogspot.com/

---- ----- -------

Plus tôt dans la journée, quelques manifestants avaient caché une nappe et une bonne partie du matériel du kiosque des recruteurs. Le matériel a été retrouvé vers midi alors que beaucoup de policiers/ières étaient présent(e)s sur le campus.

Une grande campagne d'opposition au recrutement militaire dans les institutions scolaires est en route. Les étudiant(e)s du cégep de Ste-Foy ayant réalisé un die-in devant le kiosque des recruteurs la semaine dernière, c'est toute une vague d'action qui s'en vient à point pour brasser le statu quo militariste que Stephen Harper et son ami Georges Bush aimeraient tellement. Les étudiant(e)s et opposant(e)s ont hier montré qu'ils et elles étaient prêt(e)s à augmenter la pression pour conscientiser la population sur l'occupation militaire de l'Afghanistan et la montée du militarisme dans nos écoles, comme dans les médias.

En conclusion de la perturbation de la conférence du colonel, les étudiant(e)s ont clairement mentionné(e)s qu'ils et qu'elles seront prêt(e)s à reproduire l'action année après année afin de montrer une opposition ferme au recrutement dans les écoles.

---- ---- -------- ------

Fil de presse(non-exhaustif):

http://voixdefaits.blogspot.com/2007/11/action-anti-recrutement-luqac.html - quelques photos
http://www.cyberpresse.ca/article/20071108/CPACTUALITES/711080627/5056/CPQUOTIDIEN - Des manifestants perturbent la conférence, Serge Lemelin, Le Quotidien, 8 nov. + couverture

6 vidéos sur le CMAQ.NET

Une manifestation pour la paix tourne au vinaigre, (vidéo)Louis Martineau, TVA-Saguenay

Manifestation d'étudiants
,TQS.CA + Grand Journal du 8 nov.

Conférence d'un militaire à l'UQAC, pour avoir l'heure juste! , Etienne David-Bellemare, étudiant à l’UQAC

Action directe et pacifique contre la propagande militaire: Les bleuets pour la paix appuient et participent! , Gilbert Talbot, porte-parole des bleuets pour la paix

1 commentaire:

François G. Couillard a dit…

Bravo les bleuets! Québec Lac St-jean, même combat!